L'histoire de Yssack (Roleplay W40k) de Quelric et Warlord

Tout ce qui tourne autour des Warhammer 40,000 : Dawn of War et qui n'est pas du domaine de la Traduction et du côté technique du Modding.
Avatar du membre
Quelric
Testeur
Testeur
Messages : 2211

Re: L'histoire de Yssack (Roleplay W40k) de Quelric et Warlo

Message par Quelric » 03 janv. 2013, 15:43

Chapitre 5 : Un ennemi de plus

Je suit l'Eldar de mes yeux encore embués par l'eau du lac. Sans même être éclaboussé par la cascade, elle disparut au travers du rideau aqueux, me laissant seul sur la rive de pierre. A mon tour, je traverse la cascade, et cherche des yeux le passage par lequel est passé l'Eldar. Finalement, je le trouve: Une fente sombre. Fine et exiguë mais qui me permettrai de passer.
Je me baisse et m'y engage, obligé de ramper pour avancer... Le tunnel est diablement étroit, si étroit que je me croit comprimé dans la roche... Je m'érafle les mains en rampant dans ce trou de rat.
En plus, mes fringues sont mouillées... Bonjour la poussière et la crasse qui me collent à l'uniforme. 
Finalement, je voit le bout de cette avancée pénible et passablement désagréable:
le passage débouche sur une caverne éclairée par trois lampes diffusant une lumière orangée, disposées afin que la « pièce » entière soit éclairé. Bizarrement, ici La roche semble plus...
Vivante... Plus chaude. Comme un petit nid...
Elle y arrive cette sorcière ! 
Elle parvient à percer mes défenses... Voilà que j’étais en train de penser: Un petit nid d'amour.
Réveilles-toi Yssack: C'est. Une. Xéno !
Juste une fichue Eldar avec laquelle t'es coincé sur cette planète de mort.
C'est une alien. Au même titre que les tyranides à qui tu as fait sauter le caisson il y a une heure...
Même si elle est bien plus canon que ces bestiaux débiles.
Dans un coin gît un matelas rendu verdâtre par un début de moisissure, et, au "pied" de celui-ci se trouve une sorte de coffre, comme un petit casier. L'eldar m'attend, assise sur le matelas. Elle me regarde d'un air méprisant, puis soupire et se lève pour me tendre la main et m'aider à me relever. Mais pour qui elle se prends cette snobinarde de xéno ? Comme si j’avais besoin de son aide.
Irrité, je me relève et la défie du regard.
Au fond de moi, je prie l'Empereur: "Par pitié, Ô Lumière illuminant l'Imperium tout entier, faites que je n'ai pas à vivre ce calvaire, par pitié..."
- Bon, je suppose qu'on a pas le choix... Va falloir qu'on s'entraide.
"... Je te hais."
- T'as perdu ta langue ?
- Tu remballes jamais la tienne ?
- Ah ! Tu l'as retrouvée !
- Faut croire... Dit-je avec un sourire en coin, me prenant subitement à son jeu. 
- Cela fait longtemps que je vit ici...
- Avec les tyranides ?
- Réfléchis un instant, crétin: Si les tyranides étaient là depuis plus longtemps, il n'y aurait plus une once de biomasse sur cette planète.
- Donc c'est un nouveau danger pour toi.
- Ouais, comme si les maladies, les moustiques et les bêtes sauvages n'étaient pas suffisantes...
- Donc, en un sens, je tombe à pic.
- Oh oui, les gens comme toi arrivent toujours à point pour aider les autres.
- Les gens comme moi ?
- Oui, tu sais... Les héros. Dit-elle avec l'expression satisfaite d'une personne dont la raillerie à fait mouche.
- En effet, nous sommes toujours là pour sauver les demoiselles en détresses, faibles et sans défenses.
Et hop, ça c'est envoyé !
- Sans défense, vraiment ? Me demande t-elle en penchant la tête.
- Oui, vraiment, je le...
Durant un instant, je décolle du sol, mes pieds voltigent dans les airs alors qu'elle me fauche les jambes. Je heurte brutalement la roche. En une fraction de seconde, elle me prends, me retourne et me met sur le dos. Me retrouvant au sol, le souffle coupé, je suis incapable de contrer la terrible clé de bras qu'elle me fait....
- Dis que je ne suis forte.
- Jamais !
Elle augmente la pression... Ça fait un mal de chien !
- Je ne céderai pas ! Dis-je après un hurlement de douleur.
- Dis-le ! Ordonne t-elle.
- Va te voir ! Tu ne me feras aucun mal et je le sais !
- Qu'est-ce qu'il te fait croire ça ?
- Parce que tu as besoin de moi pour survivre ! Répond-je en ricanant.
Il se passe plusieurs secondes pendant lesquelles je ne dit rien, attendant sa réaction. Elle se lève, et relâche la clé de bras.
- T'es pas aussi bête que t'en a l'air, finalement.
- On m'appelait "la tête" dans mon régiment.
- "La tête" ? Il était comment "Le Lent" ?
En réalité, mon surnom venait plus du jour où mon sergent m'avait mis la tête dans la cuvette des WC pour me réveiller après une soirée arrosée pendant laquelle j’avais lutté dans un duel de coups de boule... Avec un ogryn.
Ainsi, j’avais eu plusieurs surnoms: La Tête, La Bosse... Ou le buveur de chiottes.
Inutile de dire que je préférais qu'on m'appelle "Le Bleu"...
- Non, ils sont loin d'être bêtes ! Mais moi, je suis un cas spécial... Je suis le bras droit de mon capitaine, tu sais.
Et en plus, je mens super bien.
- Tu veux dire: Étaient loin d'être bêtes.
Elle marque un point.
Un point vicieux et bien placé ..... Un point douloureux... Un véritable poing. 
Je m'assoit sur le sol de la grotte...
J'ai envie de pleurer mais en même temps je n'ai pas intérêt à le faire devant l'eldar ... 
Non, je ne me l'autoriserai pas... 
C'est là où elle veut en venir, hein ? C'est ça ?
Elle veut exploiter mes faiblesses ! Elle veut me rendre faible, pour mieux me dominer !
Ils nous l'ont bien dit: 
"Ne leur faites pas confiance, si vous en voyez, tuez-les, sans hésiter, car eux n'hésiterons pas ! Et si jamais il ne vous tuent pas de pensez pas que c'est par pitié ou par pure bonté, c'est pour mieux se rapprocher de vous, pour mieux vous poignarder, ou pire... 
Souvenez-vous d'une chose: Ce sont des xénos.
Vous êtes des humains.
Ils sont impurs.
Vous êtes dignes, vous devez protéger l'humanité de ceux qui veulent la détruire, et ils en font partie. Souvenez-vous en, fils de l'Empire." 
Je me lève, fulminant, poings serrés.
- Tu crois que ça me fait mal ?
Elle se retourne et me regarde d'un air inquiet... Des mensonges... Même son regard ment ! 
- Qu'est-ce qu'il t’arrive ?
- Je vois clair dans ton jeu !
- Mon jeu ? Mais de quoi tu parles ?
- Tu crois que je ne sais pas reconnaître une manipulatrice quand j'en voit une ?
- Yssack...
- Non ! La ferme ! Depuis le début, c'est ton plan ! Tu cherches à te rapprocher de moi...
- Mais évidemment: On va devoir survivre côte à côte !
- Non... Ton plan est de me rallier à ta cause, pour que je ramène des renforts que les pourritures de xénos qui composent tes frères fondent sur eux et les massacrent !
- Mais réfléchis une seconde ! Pourquoi je voudrais cela ?
- Parce que vous voulez la mort de tout les humains, et que c'est le meilleur moyen: Attirer un humain dans un guet-apens, pour ensuite l'utiliser comme appât pour en attirer d'autres !
- Tu divagues, Yssack.
- Je... Non ! C'est vous qui avez appelés les tyranides pour nous attaquer, et nous piéger ! Vous êtes de mèche avec eux !
- T'es stupide ou tu le fais exprès ? Les tyranides sont hostiles avec tout être vivant ! Ils attaquent même les cailloux et l'eau !
- Cela ne veux pas dire qu'ils ne peuvent pas monter des alliances...
- On n'arrive même pas à communiquer avec eux, comment veux-tu qu'on conclue le moindre accord ?
- Parce que vous êtes tous des xénos, vous êtes des aliens, vous êtes tous les mêmes !
Elle recula d'un pas, comme si je l'avait blessée...
Peut-être que finalement, j’avais tort, peut-être que finalement...
Non, impossible, encore une ruse.
- T'es vraiment qu'un connard.
- Tu t'es trahie. Ça ne fonctionnera pas sur moi.
- Un connard stupide, fanatique et complètement cinglé.
- Mais moi je suis un humain, j'ai une âme.
Je ne sais pas vraiment ce qui ce passe.
Ça fait foutrement mal, ça brûle un peu...
J'ai la joue chaude et rouge, d'accord, elle m'a baffé.
Apparemment j'ai percé son bouclier.
Une piètre menteuse que cette Eldar, je m'attendait à mieux...
- T'as craqué, hein ? Je vois clair dans ton jeu... Ils auraient pu choisir mieux pour me corrompre. Je ne suis pas aussi faible qu'ils le croient.
Je tourne les talons, et m'en vais.
- Yssack ? Où vas-tu ?
- Loin de celle qui veut m'écarter de ma mission.
- De ta mission ? Quelle mission ? Ta seule mission est de survivre pour le moment !
Tournant la tête, je m'arrête.
- Je préfère la mort à la servitude surtout auprès d'une xénos comme toi !
Déterminé et frustré, je repasse par le tunnel quittant la manipulatrice.
Image
Adieu Yu Qi ...

Mon RP de Wh40k http://www.confrerie-des-traducteurs.fr ... 18&t=14634 Merci a Warlord pour l'aide !

Avatar du membre
Linvocateur
Testeur aspirant
Testeur aspirant
Messages : 1023

Re: L'histoire de Yssack (Roleplay W40k) de Quelric et Warlo

Message par Linvocateur » 03 janv. 2013, 16:42

Bien, bien. J'attends la suite. :)
Modifié en dernier par Linvocateur le 20 juin 2015, 18:44, modifié 4 fois.
Raison : Passage d'un disciple.
"La galaxie appartient à l'Empereur, et quiconque le nie ou le refuse est un ennemi qui doit être détruit."

Avatar du membre
Onimi
Testeur aspirant
Testeur aspirant
Messages : 389
Contact :

Re: L'histoire de Yssack (Roleplay W40k) de Quelric et Warlo

Message par Onimi » 04 janv. 2013, 02:42

Pas mal, même si je ne connaist rien a l'univers W40k.
En revanche faites attention aux fautes de frappes et aux fautes de "texte".
- Dis que je ne suis forte.
- Jamais !
Que je NE suis forte. il y a un mot en trop non?

J'en ais repéré quelques unes comme celle-là.

Sinon j'aime bien, facile à lire, agréable.
Hâte de lire la suite :top:
Modifié en dernier par Onimi le 20 juin 2015, 18:44, modifié 4 fois.
Raison : Passage d'un disciple.

-Que sommes nous?
-A la toute fin, voilà ce que nous sommes : seuls.

Avatar du membre
Quelric
Testeur
Testeur
Messages : 2211

Re: L'histoire de Yssack (Roleplay W40k) de Quelric et Warlo

Message par Quelric » 09 janv. 2013, 13:38

Désolé d'être en retard, j'ai beaucoup de boulot au lycée en ce moment .....
Image
Adieu Yu Qi ...

Mon RP de Wh40k http://www.confrerie-des-traducteurs.fr ... 18&t=14634 Merci a Warlord pour l'aide !

Avatar du membre
Quelric
Testeur
Testeur
Messages : 2211

Re: L'histoire de Yssack (Roleplay W40k) de Quelric et Warlo

Message par Quelric » 16 janv. 2013, 19:05

Ce soir ou demain la suite !
Image
Adieu Yu Qi ...

Mon RP de Wh40k http://www.confrerie-des-traducteurs.fr ... 18&t=14634 Merci a Warlord pour l'aide !

Avatar du membre
Warlord
Confrère
Messages : 368

Chapitre VI: Une Nuit Mouvementée.

Message par Warlord » 17 janv. 2013, 17:58

Ténèbres et froid sont de la partie ce soir...
Et merde ! Ça ne va rien arranger. Cependant, je peux m'estimer heureux: Je me suis sorti des griffes de cette sorcière...
Mais j'ai peu d'équipement, et je suis entouré d’aliens bien plus farouches que celle que j'ai laissé derrière moi …
Il faudrait que je trouve un endroit où me cacher, rester à découvert dans un tel environnement n'est pas très sûr, voir suicidaire.
Les xénos rôdent, ça ne va pas être simple... Mais c'est ça ou mourir dévoré.
Je recharge mon fusil de combat, et vérifie les batteries de mes armes lasers.
Mon arme calée sur l'épaule, je pénètre dans la jungle, sombre et hostile, les arbres devenant des monstres tentaculaires aux bras noirs s'étirant dans la pénombre. La chaleur suffocante s'est apaisée.
Il fait toujours très chaud, mais c'est déjà plus supportable qu'en pleine journée... Pas étonnant que les prédateurs sortent la nuit.
Il faut que je me détende.
Je suis sûr que ces saloperies sentent le stress de leur proie. Mais ils ne sentiront pas le mien.
Car je ne suis pas une proie... Je suis un chasseur.
Soudain, je sursaute. Je crois qu'il y a quelque chose dans les buissons.
Lentement, je m'approche.
D'une main, j'écarte les larges feuilles, tout en gardant mon fusil de combat braqué sur ce que je pense être la source du bruit.
Un rongeur.
Je viens de me faire surprendre par un foutu lapin.
Tu parles d'un chasseur... Aussitôt, je dégaine mon couteau de combat, et me jette sur la bestiole aux immenses oreilles pointues, et dotée d'une longue queue.
Je me ramasse sur le sol.
Merde ! Il a détalé !
Je me lance à sa poursuite: Pas question de laisser filer ce repas sur pattes !
Slalomant entre les arbres, écartant les épaisses et vertes feuilles, sautant pour éviter les racines, trébuchant, m'écorchant les mains sur les épines d'immenses plantes couvertes de piques, sans quitter ma proie des yeux.
Des aiguilles de douleur s'enfoncent dans mon corps, et perforent mes poumons, mis à rude épreuve.
Essayer de rattraper un lapin en fuite, c'est aussi simple que de tuer un Squiggoth avec un bolter.
Autant dire que c'est à la limite de l'impossible.
Ça commence à m'énerver...
Fulminant, j'injurie le rongeur...
Je crois que c'est la première fois que j'insulte la mère d'un lapin.
« - Reviens ! Reviens ! Arrête de courir sale... Sale... Sale tas de fourrure ! »
Il n'a pas l'air de vouloir m'écouter.
Je continue ma course effrénée.
Excédé, je prends mon fusil de combat, et tire.
Je... Je l'ai eu !
Enfin ! Enfin je l'ai eu !
Mais... Comment je vais faire pour ramasser les morceaux ?
Je viens de passer je ne sais combien de temps à traquer mon repas... Et le voilà qui part en charpie.
Part ma faute.
« - Et merde... »
Je remet le fusil en bandoulière, et n'ai plus qu'à trouver quelque chose de comestible dans cette jungle…
Inutile de compter sur mon ami le lapin maintenant surnommé "Jeanot l'éparpillé."
Je me remet en quête d'un abri pour la nuit. Je n'ai encore jamais goûté aux rations de combat...
Espérons que ce sera bon. La jungle fourmillait de cachettes, mais les cachettes sûres sont aussi rares que les arbres sur Mars, surtout avec des Tyranides dans les environs. Ma recherche se poursuivit a tel point qu'elle en devenait dangereuse. Mais si je ne trouve pas d'abri, je suis foutu.
Le dos arqué, tentant de faire le moins de bruit possible, je parcoure la jungle en quête d'un endroit où me reposer...
La nuit avance, si je me fait chopper à l'aube, et sans avoir dormi, je serai dans un position... Suicidaire.
Je sent le sol se dérober sous mes pieds... Un sol inexistant: Je venait de marcher dans un trou.
Je tombe, et me bloque le pied dedans.
Moi et la chance …
Le trou est vachement large, suffisamment pour me laisser passer...
Mais c'est pas le moment ce retrouver coincé dans un trou à rats irrespirable !
Alerté, je dresse l'oreille.
Je crois que je viens d'entendre des grognements.
Ça vient... D'en dessous.
« - Chiotte »
Y'a un truc dans la caverne, et ça en veut à ma jambe !
Plus de doutes possibles, c'est un feulement...
Sûrement un félin... Ou un ours. Ou peut-être un genre de gros loup...
J'en sais rien, de toute façons, j'ai jamais été bon en zoologie...
Mais il y a un truc que j'ai retenu: Si ça fait un bruit bizarre, ça veut te bouffer !
Je me débat comme je peux pour sortir ma jambe de là... S'il me la choppe, je me transforme en sac à viande.
La bestiole commence à s'énerver, je l'entends grogner...
Je saisit une grenade, que je lança dans le trou, et m'en éloigne rapidement avant que l'engin de mort n'explose.
La détonation fait trembler le sol, je manque de perdre l'équilibre.
Je me retourne, m'approche du trou, et, arrivé à un ou deux mètres, me met à ramper.
Sol contre terre, je fais pendre mon fusil laser à travers l'orifice, pour vérifier si l'animal est encore en vie.
N'ayant pas de signes de vie, je l'appelle.
« - Minou minou ! Nounours ? P'tit loup ? Grosse bestiole avec des grosses griffes ? »
Passant plusieurs minutes durant lesquelles j'essaie des tactiques diverses et variées, allant de la provocation à la tentation, en agitant mon fusil de manière à l’appâter, je me dit finalement qu'il doit être mort... Le contraire m'aurait étonné.
Je passe par le trou, et me rattrape sur mes jambes, à l'intérieur de la caverne.
Il y fait extrêmement sombre, et ça sent le cadavre en pleine putréfaction. Je sort ma lampe torche, et l'allume.
Et j'avait eu raison.
C'est bel et bien un trou à rat puant, mais le rat est énorme, velu, tout en crocs et en griffes...
Un genre de tigre avec la carrure d'un ours, une crinière de lion et la queue d'un loup.
Je me demande bien quelles autres merdes du genre habitent cette planète...
Il y a du sang plein la grotte... Et des tripes un peu partout.
Apparemment, il n'a pas vraiment apprécié la grenade que je lui ai si gracieusement offerte.
Je m'assit, inspira une grande bouffée d'air et expira longuement.
Voyons...
Je suis seul. Dans une jungle hostile pleine de plantes ultra-dangereuses, d'animaux encore plus dangereux, traqué par des aliens bestiaux et sans pitié, avec seulement un fusil de combat, un fusil et un pistolet laser, 3 grenades, un couteau, et un briquet.
Je suis sûrement l'homme le plus chanceux de tout l'Imperium... Si je suis sur une planète appartenant à l'Imperium.
Je m'allonge dans le coin, en évitant de me vautrer dans la tripaille.
Dans quoi est-ce que je me suis fourré ?
Je passe mes mains ensanglantées sur mon visage.
Les larmes tentent d'enfoncer la muraille de mes yeux, pour déferler comme un torrent sur mon visage.
Je les revoit...
Le visage de mes camarades, se tordant de douleur, leur peau et leur chair, fondue par l'acide, déchiquetés par des lames de chitine...
Je revoit les gueules béantes des xénos, leur musculature monstrueuse, leur forme tantôt insectoïde, tantôt bestiale, leur chair à nue, leur ossature de chitine...
Les cris me reviennent en mémoire, déchirant mes tympans, comme si cet enfer recommençait.
Les giclades de sang, les membres qui s'arrachent, les tirs de laser et les hurlements désordonnés du sergent, couplés à ceux des aliens, glaçant le sang dans mes veines.
Les râles des soldats, les détonations de grenades, les bruits écoeurants des têtes décapitées, des bio-armes crachant acide et mort, les pointes d'os s'enfonçant dans les corps...
Je n'ai rien oublié.
Et je n'avait pas besoin de m'en souvenir: J'y était, à nouveau.
Rien.
Je me recroqueville... Un garde en position foetale.
La fierté de l'Imperium, repliée sur lui-même, comme un bébé.
Je me rends compte... Qu'Aelthia me manque malgré le fait que ce soit une eldar.
Finalement, je me sentait en sécurité avec elle...
J'aimait sa compagnie. Un peu de chaleur amicale dans cet océan de violence et de terreur hurlante.
Peut-être aurais-je du rester.
Et voilà que ça recommence...
En peu de temps, elle m'a bien fouillé le cerveau.
Elle me manque... Une eldar.
Il serait peut-être temps que je me réveille.
Mais avant de se réveiller, il faut pouvoir s'endormir...
Tentant d'oublier l'odeur fétide qui m'emplit les narines, et les entrailles collées au mur, je ferme les yeux, et laisse le sommeil m'emporter.
Je voudrais ne jamais me réveiller, mais dès demain, je repartirai au combat.
Seul.
Les cicatrices des douleurs passées me défigurent, me rendant abject, ignoblement laid.
Mais là est la clé de la réussite: Apprendre de ses erreurs, laisser ses balafres durcir la peau de son être.

Une envie de lecture ? Le salon vous est ouvert.

Avatar du membre
Warlord
Confrère
Messages : 368

Re: L'histoire de Yssack (Roleplay W40k) de Quelric et Warlo

Message par Warlord » 21 janv. 2013, 22:05

S'il vous plaît, nous tapez pas, le prochain chapitre est en cours, on le poursuivra demain, promis... Patapé ! :triste:
Les cicatrices des douleurs passées me défigurent, me rendant abject, ignoblement laid.
Mais là est la clé de la réussite: Apprendre de ses erreurs, laisser ses balafres durcir la peau de son être.

Une envie de lecture ? Le salon vous est ouvert.

Avatar du membre
Linvocateur
Testeur aspirant
Testeur aspirant
Messages : 1023

Re: L'histoire de Yssack (Roleplay W40k) de Quelric et Warlo

Message par Linvocateur » 21 janv. 2013, 22:50

Si, taper :tape: :diable:
Modifié en dernier par Linvocateur le 06 déc. 2013, 02:58, modifié 2 fois.
Raison : Pas plus de deux smileys, on est pas sur Kikou.com ici.
"La galaxie appartient à l'Empereur, et quiconque le nie ou le refuse est un ennemi qui doit être détruit."

Avatar du membre
Quelric
Testeur
Testeur
Messages : 2211

Re: L'histoire de Yssack (Roleplay W40k) de Quelric et Warlo

Message par Quelric » 22 janv. 2013, 06:50

C'est ma faute, moi et ma connexion en carton.
Image
Adieu Yu Qi ...

Mon RP de Wh40k http://www.confrerie-des-traducteurs.fr ... 18&t=14634 Merci a Warlord pour l'aide !

Avatar du membre
Steiner
Confrère
Messages : 276

Re: L'histoire de Yssack (Roleplay W40k) de Quelric et Warlo

Message par Steiner » 25 janv. 2013, 14:44

Demain j'ai un doute :tape:

Sinon super Fic :)
"Celui qui trouvera en lui-même assez de patience et de
courage pour scruter toute sa vie les ténèbres sera le
premier à y apercevoir un éclat de lumière."
Khan.

Répondre

Retourner vers « Histoires »